Sélectionner une page

Capteur dense en photosites : attention au flou de bougé !

La vitesse de sécurité pour éviter un flou de bougé est traditionnellement donnée, depuis l’ère du 24×36 mm argentique, comme étant environ égale à « 1 /(distance focale) » .
Par exemple avec un objectif 50 mm utilisé à main levée, on évitait de descendre sous les « 1/50ème » de seconde en vitesse d’obturation.

Cette règle est-elle toujours valable ? Ou la montée en densité de photosites des capteurs modernes change-t-elle la donne ?

Et bien la donne a changé si l’on souhaite exploiter tout le potentiel des capteurs « haute résolution »

Plus on suit la course aux pixels et plus il faut augmenter la vitesse de sécurité pour éviter le flou de bougé. Mais ne pas oublier qu’il n’y a pas que le photographe ou le sujet photographié qui peuvent remuer : l’appareil/capteur peut lui-même vibrer sous l’action des mécanismes internes du boîtier (miroir/obturateur)… Qui aime les avalanches de pixels aimera donc aussi le trépied, le live-view, la télécommande, etc… Pour illustrer le propos, j’ai imaginé photographier un « i » statique avec un capteur de 96 photosites produisant une image de 96 pixels et de répéter l’opération dans les mêmes conditions mais avec un capteur plus dense (384 photosites donnant une image composée de 384 pixels). On obtient fort logiquement une image mieux résolue avec le capteur « HD ». Le « i » est parfaitement restitué sur le capteur de 384 pixels alors qu’il est assez peu lisible sur le capteur de 96 pixels.

La même prise de vue avec 2 capteurs de définitions différentes.

 

Et si on bouge ?

En faisant légèrement bouger la cible, on ne constate pas de dégradation de l’image issue du capteur à 96 photosites ; sa faible définition l’empêche de discerner le déplacement du « i« . La photo « bougée » est tout à fait comparable à la photo « statique ».

La cible se déplace légèrement durant le temps d’exposition

 

Dans les mêmes conditions, le capteur de 384 photosites souffre nettement plus ! L’image « bougée » est clairement moins bonne que l’image « statique » issue du même imageur. Elle reste cependant au moins aussi qualitative que l’image « statique » issue du 96 pixels.

Par expérience, je recommande pour un capteur Full Frame d’environ 20 mégapixels de ne jamais descendre en dessous de 1 /(2x la distance focale).